Sélectionner une page

Pellicule et archivage

J’ai la chance de m’occuper depuis 2015, avec une excellente équipe, de la numérisation des archives sur pellicule à la Sonuma. C’est un projet passionnant. Un des objets de la Sonuma est la restauration, la numérisation, l’indexation, la conservation et la commercialisation des archives de la RTBF (télévision belge francophone). Après avoir dès 2009 entamé la numérisation des programmes radios (bandes magnétiques et cassettes) et des supports vidéo (bandes open reel et cassettes), il restait en 2014 à s’attaquer aux 8000 heures de pellicule film datant des années 50 à 80. Un peu d’histoire s’impose.

60 ans d’évolution

Au début de la télévision belge, dont la première émission date du 2 juin 1953, la pellicule film est le seul moyen d’enregistrement de l’image. On tourne principalement en 16mm inversible. Le 16mm pour des raisons d’économie et de mobilité, l’inversible pour une question de rapidité. En effet, comme dans le cas des diapositives, il n’est pas nécessaire de faire un tirage positif pour projeter les images tournées sur de la pellicule inversible. Après développement, l’image est « positive » sur la pellicule provenant de la caméra. Le son est enregistré sur un magnétophone séparé, sur bande lisse, et repiqué (copié) sur de la bande magnétique séparée 16mm perforée (sepmag) pour le montage. Le fonds dont nous avons en charge la numérisation est donc constitué à 99 % de 16mm inversible, pour moitié en noir et blanc et pour moitié en couleur avec son séparé.

Fumer à l’antenne

Nous sommes confrontés toute la journée avec les émissions qui étaient diffusées de la fin des années 50 jusqu’au début des années 80. C’est réellement passionnant. De nombreuses différences avec l’époque actuelle sautent aux yeux. La moindre n’est pas que présentateurs et intervenants fumaient presque tous à l’antenne dans les années 60. J’aurai l’occasion dans les mois qui viennent de vous faire part des réflexions que m’inspirent les évolutions culturelles te technologiques des contenus et des contenants.

Share This